Numérique

Stop aux GAFAM : changeons progressivement nos habitudes de consommation d’Internet !

Nous avions déjà fait, il y a quelques temps, un article sur ce sujet. Mais nous pensons qu’il s’agit de quelque chose d’important, nous refaisons ainsi un petit topo sur pourquoi se DéGafamiser. Nous aborderons aussi un peu le « comment » se DéGafamiser mais d’autres sites le font déjà très bien.

Nous savons bien la place qu’ont pris les GAFAM aujourd’hui dans nos vies et le changement ne va pas forcément de soi et nécessite un effort. Il ne s’agit pas forcément de tout changer d’un coup, surtout si on ne maîtrise pas bien l’informatique, mais de prendre conscience, petit à petit de l’emprise néfaste des Big Tech sur nos vies privées et d‘amorcer, petit bout par petit bout, selon ses moyens et ses capacités, des changements, après s’être familiarisé avec les plateformes alternatives. Ce n’est pas plus difficile, c’est juste différent. Cela ne se fait pas en un jour, c’est un processus qui prend du temps, alors commencez au plus tôt et avancez à votre rythme !

Petit rappel : qui sont les GAFAM ?

Les GAFAMS

GAFAM est l’acronyme des géants du Web — Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft — qui sont les cinq grandes firmes américaines (fondées entre le dernier quart du xxe siècle et le début du xxie siècle) qui dominent le marché du numérique, parfois également nommées les Big Five, ou encore « The Five ».

Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/GAFAM

Nous rappelons que YouTube, Waze et Androïd (entre autres) appartiennent à Google, de même WhatsApp, Instagram et Messenger appartiennent à Facebook et Skype, Bing et LinkedIn appartiennent à Microsoft. Renseignez vous sur les services que vous utilisez. De même la messagerie en gmail est la messagerie Google. Les GAFAM sont de vraies pieuvres et ils sont partout ! Voici quelques-uns des services de Google :

  • les systèmes d’exploitations Chrome OS et Android,
  • le navigateur web Chrome,
  • le moteur de recherche Google Search,
  • la messagerie gmail,
  • la visioconférence Hangouts,
  • la cartographie Google Maps,
  • la navigation Waze,
  • le cloud Google Drive,
  • la bureautique en ligne Google Docs,
  • l’hébergement de photos Picasa,
  • l’hébergement de blogs Blogger,
  • l’hébergement de vidéos Youtube

On peut rajouter à la liste de ceux dont il faut se méfier tous les réseaux sociaux classiques, qui, tout comme les GAFAM, ont pratiqué une censure odieuse tout au long de la crise : Twitter, TiKToK, Snapchat … Inutile de préciser que les médias Main Stream (BFM, LCI, Le Parisien, 20 minutes, France Info, … Liste non exhaustive du tout !) sont à mettre dans le même panier.

Pourquoi les éviter ?

La crise « sanitaire » que nous traversons a mis en lumière ce que sont ces géants du Web et des médias : des outils puissants, utilisés par ceux qui gouvernent le monde, pour manipuler les masses et les amener à se conformer à la pensée unique et à se soumettre à leur pouvoir, tels des esclaves volontaires, sous le double effet de la répétition permanente de la « bonne parole » et du conformisme social, et avec comme outils, la diabolisation et la CENSURE des idées divergentes. L’auteur de science-fiction Aldous Huxley l’a décrit à la perfection dans son ouvrage « Le meilleur des mondes » :

Si les principales entreprises de l’Internet dépassent désormais les banques et les compagnies pétrolières c’est parce qu’elles exploitent un nouveau filon. La gratuité de leurs services est une apparence trompeuse… si c’est « gratuit », c’est que c’est VOUS le produit ! … et donc ce n’est pas gratuit !

1) Google

Google tire en réalité ses revenus essentiellement de trois activités :

1- en tout premier lieu la publicité ciblée (86% de ses revenus en 2017 (source : Wikipedia : GAFAM), soit environ 50% de part de marché de la publicité sur Internet). Or pour pouvoir cibler la publicité – ce qui la rend beaucoup plus efficace – il faut en savoir le plus long possible sur le destinataire (vous) de ces messages : l’exploitation des données personnelles est donc au cœur de l’activité de Google.

2- la vente aux enchères des mots-clés utilisés pour la recherche sur le web.Quotidiennement Google met aux enchères les mots-clés : les sites web des sociétés qui les achètent arrivent en tête des résultats de recherche. Racket des commerces (abus de position dominante) : Google étant utilisé par près de 95% des internautes en France, une société qui dépend de l’Internet pour trouver sa clientèle et qui n’achèterait pas de mots-clé verra son chiffre d’affaire s’effondrer.

3- la vente de profils personnels. Toute société qui souhaite cibler une clientèle ou avoir des informations détaillées sur un futur client (vous) peut acheter ces données auprès de Google.

Google recueille vos données personnelles à travers les différentes applications et services de Google qui lui transmettent ce que vous faites avec :

  • Ses systèmes d’exploitations (OS) : Chrome OSAndroid
  • Son navigateur web : Chrome
  • Son moteur de recherche : Google search
  • Son service d’hébergement de vidéos : Youtube, de blogs : Blogger
  • Vos contacts sont exploités et vos conversations sont analysées (messagerie Gmail, visioconférence Hangouts)
  • Vos déplacements et géolocalisation (applications Google Maps et Waze, position de votre smartphone Android)
  • Vos documents mis en ligne sont analysés (stockage sur Picasa ou Google Drive, documents partagés avec Google Docs)

Quitter Google

2) Amazon

Tous vos achats au même endroit. Pratique, n’est-ce pas ? Surtout pour Amazon qui connaît ainsi toutes vos habitudes de consommation. Amazon est aussi un acteur essentiel de la publicité sur l’Internet.

Plus Amazon grossi plus il peut éliminer la concurrence en réduisant les coûts (au détriment des conditions de travail et de la rémunération de ses employés). Amazon est aussi l’un des plus gros fournisseur d’hébergement cloud, il héberge par exemple les vidéos de Netflix®, de Spotify®, de Zoom®.

Amazon est peut être l’un des plus facile à boycotter : il y a plein d’autres sites en ligne où trouver votre bonheur (sans parler des petits commerces de proximité !).

Quitter Amazon

3) Facebook

La publicité représente 98% de ses revenus en 2017 (source : Wikipedia : GAFAM). Le recueil de données personnelles est donc le cœur de son activité.

À propos du modèle économique de Facebook, voici ce qu’en dit ici Laurent Chemla : Facebook [est] le plus grand voleur que je connaisse. Pour résumer : Facebook publie vos contenus (sans vous payer) pour attirer du public vers les écrans de publicité qu’il vend. Il revend (sans les payer) vos données personnelles à ses clients (les régies publicitaires) pour qu’elles puissent mieux vous cibler. Puis il vous propose – à vous – de payer pour que vos contenus soient plus visibles que les autres (et donc pour attirer plus de visiteurs vers les écrans de pub de ses clients), avant finalement de vous proposer d’acheter ses actions pour espérer enfin toucher une part du fric que votre travail rapporte.

Son influence et ses effets sur le psychisme

Facebook (et son service Instagram) sélectionne les nouvelles pour vous. Ce que vous y lisez influe sur votre humeur, vos opinions et vos comportements. Une de ses études (Huffingtonpost, 2014, en anglais) a montré que le choix (par les algorithmes de Facebook) de ce qui est affiché dans le fil de nouvelles peut influencer les votes à une élection.

Ses services WhatsAppMessenger et Instagram permettent aussi à Facebook de connaître vos autres contacts et d’analyser vos conversations.

Quitter Facebook

4) Apple

Payer ses achats avec votre iPhone. Pratique, n’est-ce pas ? Surtout pour Apple.

Même si la récupération des données personnelles n’est pas la priorité d’Apple, celle-ci ne sont pas pour autant en sûreté car par défaut (c’est à dire sans votre consentement explicite), toutes vos images et vidéos sont automatiquement récupérées par Apple :
« La Photothèque iCloud stocke toutes vos photos et vidéos pour vous permettre d’y accéder instantanément depuis votre iPhone, iPad, iPod touch et Mac, ainsi que sur iCloud.com. Toutes les modifications que vous y apportez se répercutent automatiquement partout. […]« .

Et Apple a confirmé qu’elle analyse automatiquement le contenu de vos photos à la recherche de contenu illégal ! Source : RTBF.

La stratégie d’Apple est l’intégration verticale : vous amener à adopter l’ensemble de « l’univers Apple » et vous y garder prisonnier. Ceci est réalisé à la fois par une stratégie de communication élitiste (prix plus élevés, valorisation du consommateur, illusion d’être à la pointe de la technologie) et par de subtiles incompatibilité avec les autres systèmes qui poussent le consommateur à s’équiper exclusivement chez Apple et rendent le coût de sortie très élevé.

Quitter Apple

5) Microsoft

Microsoft vous offre la mise à jour vers la nouvelle version de son système d’exploitation : Windows 10. Sympa, non ?

Avec Windows 10 Microsoft se met au goût du jour : exploiter vos données personnelles devient plus rentable que de vous vendre un système. En analysant tout ce que vous faites avec votre ordinateur Microsoft peut désormais lui aussi vous afficher de la publicité ciblée et des « suggestions » pour influencer votre comportement et en tirer profit. « Votre » ordinateur est devenu le cheval de Troie de Microsoft chez vous.

Son navigateur web (Internet explorer / Edge) permet de contrôler votre accès au web. Et si vous faites partie des rares qui utilisent son moteur de recherche Bing, vous n’êtes pas mieux loti qu’avec Google.

Grâce à son service de messagerie (Outlook / Live / Hotmail) Microsoft peut connaître vos contacts et analyser vos conversations.
Skype ne se contente pas d’enregistrer et d’analyser vos conversations, il peut aussi enregistrer et analyser ce que voit votre webcam.

LinkedIn permet à Microsoft de connaître votre CV et tout votre réseau professionnel.

Quitter Microsoft

6) Et les autres

Plus petits mais tout aussi affamés :

Paypal, Dropbox, Yahoo, Netflix, Uber (qui enregistre vos déplacements plusieurs minutes avant et après que vous avez quitté le véhicule !), etc.

Par ailleurs, les Chinois ont développés leurs propres géants numériques, qui, à l’instar des G.A.F.A.M. qui collaborent avec les services de renseignement des U.S.A., collaborent étroitement avec la dictature. On les appellent les BATX : Baidu, Alibaba, Tencent (WeChat), Xiaomi. On peut y ajouter Huawei notamment.

Alternatives aux GAFAM et consort :

  • Réseaux sociaux :
  • Système d’exploitation : Linux à la place de Window (Microsoft) ou Apple
  • Navigateur : Brave au lieu de Google Chrome ou Internet Explorer
  • Moteur de recherche : Brave Search ou DuckDuckGo au lieu de Google (il y a aussi Startpage : il utilise le moteur de recherche Google mais il anonymise préalablement vos données)
  • Smartphone : /e/ au lieu d’Androïd ou d’Apple
  • e-mail : Protonmail au lieu de gmail
  • Service de messagerie électronique : Thunderbird au lieu d’Outlook

Conseils pour se libérer des GAFAM :

Voir ces sites :


Sources :