Deep Church,  Etat Profond,  Etats-Unis,  Patriotes en contrôle,  Sociétés secrètes - Satanisme,  White Hats VS Deep State

Le « Contre-Complot » : Trump et le gouvernement militaire aux commandes

Auteur : la-verite-vous-rendra-libres.org

Il est désormais clair que ce que nous percevons comme « l’administration Biden » n’est qu’une façade. Certains pensent, par conséquent, que ce sont Obama et l’État Profond qui manipulent la marionnette « Biden ». Nous allons, ici, exposer des faits qui apportent certains éléments de preuves que ce sont, en réalité, Donald Trump et une coalition de militaires de différents pays, appelés « White Hats » (Chapeaux Blancs) qui contrôlent, non seulement les États-Unis mais également plusieurs autres pays du monde, tout en laissant croire l’inverse.

Cette vérité, bien que choquante, est étayée par des faisceaux d’indices convergents et mais aussi des preuves concrètes comme des décrets exécutifs, signés par Trump puis reconduits par « Biden ».

Biden et les acteurs masqués

Le vrai Joe Biden a été exécuté par des tribunaux militaires durant le premier mandat de Trump grâce à l’Executive Order 13773 – Enforcing Federal Law With Respect to Transnational Criminal, sur le trafic d’êtres humains, pour ses crimes, tout comme Hillary Clinton et de nombreux autres politiciens corrompus et coupables des atrocités les plus odieuses. Les individus que nous voyons aujourd’hui ne sont que des acteurs portant des masques, une supercherie que Biden lui-même a admise, en faisant référence à Trump comme « le président en exercice ». Cette déclaration, parmi d’autres, montre clairement que ce que nous voyons est une mise en scène orchestrée par des forces bienveillantes.

Voir davantage de photos

Voir aussi la vidéo  : Une ancienne responsable costumes de la CIA : « on a inventé des masques qui sont si réalistes que vous pouvez être proche sans vous en rendre compte »

Une élection truquée et une investiture factice

L’élection de 2020 n’était qu’une illusion : plus précisément, une opération d’hameçonnage à grande échelle pour démasquer la fraude électorale. L’investiture de Biden était un simulacre, tout comme ses ordres exécutifs et le bureau ovale présenté dans les médias. Tout cela faisait partie d’un plan plus grand, extrêmement bien ficelé et préparé de longue date, pour exposer la corruption et les manipulations électorales.

L’un des éléments factuels est que lors de « l’inauguration » de Biden du 20 janvier 2021, il n’y a pas eu le traditionnel salut aux 21 coups de canon qui fait partie de la symbolique militaire américaine lors de l’investiture d’un président, au moment où il prête serment.


Biden a en fait reçu, un peu plus tard, dans un cimetière militaire, celui d’Arlington, un salut de coups de canon, réservé aux funérailles des militaires de rang inférieur. Serait-ce à une parodie de ses funérailles que l’on aurait assisté ? Il a également prêté serment avant midi, ce qui va à l’encontre du 20e amendement.

Extrait du Web Journal de Radio Québec du 28 janvier 2021 (durée 7:20 min) : « L’armée n’a pas tiré 21 coups de canon au moment de l’inauguration, et ça c’est énorme »

Source vidéo Odyssée : https://odysee.com/@Radio-Quebec:a/Symbolique-militaire:6
Source vidéo Rumble (à visionner avec un VPN à l’étranger depuis la France car le gouvernement français censure Rumble) : https://rumble.com/vdc08j-enter-durham.html. (Extrait à 4:15 min de la vidéo complète)

Extrait (durée 0:51 min) du Web Journal de Radio Québec du 28 janvier 2021 : « A Arlington, ce n’est pas un salut au président, ce n’est pas un 21 gun salute »

Source vidéo Odyssée : https://odysee.com/@Radio-Quebec:a/Symbolique-militaire:6
Source vidéo Rumble (à visionner avec un VPN à l’étranger depuis la France car le gouvernement français censure Rumble) : https://rumble.com/vdc08j-enter-durham.html. (Extrait à 16:40 min de la vidéo complète)

Ce ne sont pas les seuls éléments de la symbolique militaire, très importante dans l’armée US, qui ne sont pas respectés : les Marines ne saluent pas Biden, l’armée tourne le dos au convoi  « présidentiel » lors de la parade inaugurale de Biden …

Extrait du Web Journal de Radio Québec du 28 janvier 2021 (durée 2:30 min) : « Les Marines ne saluent pas Biden »

Source vidéo Odyssée : https://odysee.com/@Radio-Quebec:a/Symbolique-militaire:6
Source vidéo Rumble (à visionner avec un VPN à l’étranger depuis la France car le gouvernement français censure Rumble) : https://rumble.com/vdc08j-enter-durham.html. (Extrait à 11:36 min de la vidéo complète)

Extrait du Web Journal de Radio Québec du 28 janvier 2021 (durée 2:32 min) : « L’armée tourne le dos à Biden »

Source vidéo Odyssée : https://odysee.com/@Radio-Quebec:a/Symbolique-militaire:6
Source vidéo Rumble (à visionner avec un VPN à l’étranger depuis la France car le gouvernement français censure Rumble) : https://rumble.com/vdc08j-enter-durham.html. (Extrait à 14:04 min de la vidéo complète)
La présidence du « Truman Show » : Biden ridiculisé pour avoir utilisé un faux décor de la Maison Blanche Fox News October 6, 2021 https://www.foxnews.com/politics/truman-show-presidency-biden-ridiculed-for-using-fake-white-house-set

Cette stratégie, aussi culottée et invraisemblable que l’ont été les manipulations orchestrées pendant des décennies par nos adversaires, va permettre de :

  • contrôler de façon précise le processus de démantèlement de l’État Profond, notamment en ce qui concerne les révélations faites à l’opinion publique ;
  • identifier, en interne, les agents mondialistes présents à l’intérieur du système et qui continuent d’exécuter les ordres qu’ils croient recevoir de leurs chefs ;
  • monter les différentes factions mondialistes les unes contre les autres en profitant des dissensions qui commencent à apparaître entre ces dernières ;
  • permettre aux « normies » (personnes considérées comme « normales » mais inconscientes de ce qui se passe réellement) qui se réveillent au complot, de voir la vérité au travers des marionnettes au pouvoir qui jouent leur propre caricature, en exposant ainsi le complot à ciel ouvert !

Le contrôle militaire et les décrets de Trump

Une coalition militaire contrôle actuellement les États-Unis, attendant le moment propice pour révéler la vérité au grand public. Le décret exécutif 13848 de 2018, signé par Trump, imposant des sanctions en cas d’ingérence étrangère dans les élections américaines, est une pièce maîtresse de cette opération. Les extensions successives de ce décret, y compris celles signées par Biden, montrent que l’état d’urgence national est toujours en vigueur en 2024, assurant ainsi le contrôle militaire.

Extrait du Web Journal intitulé « Confirmés » du 9 août 2023 (durée 2:38 min) : Trump a signé l’ordre exécutif 13848 sur l’ingérence étrangère lors des élections – Joe Biden a resigné par deux reprises cet ordre exécutif. « On a juste besoin de ça pour savoir que Joe Biden est contrôlé par Trump ». « Cet ordre exécutif donne des pouvoirs exceptionnels à l’armée, notamment au Cyber Command. Personne ne peut savoir les pouvoirs exceptionnels qui ont été donnés au Cyber Command. Même pas le Congrès. »

Extrait du Web Journal du 9 août 2023 de 13:40 min à 17:20 min – Source Web Journal complet sur Odyssée : https://odysee.com/@Radio-Quebec:a/tj:8 – Source vidéo Rumble (à visionner avec un VPN à l’étranger depuis la France) : https://rumble.com/v360ow4-trump-confirme-lanalyse-de-radio-qubec.html

Ceci n’est rien de moins qu’une opération secrète (« cachée en pleine lumière » pourrait-on dire), monumentale, historique et biblique, que tout le monde pourrait constater par soi-même.
Il ne s’agit pas d’avoir « raison ou tort », ni « de croire ou de ne pas y croire ». Il s’agit de la loi militaire, des règlements militaires, du symbolisme militaire, des optiques militaires, des codes militaires, des coutumes militaires, de l’étiquette militaire … La Constitution arrive en second. L’armée peut agir SANS le Congrès et sans quiconque aux USA ; les fondateurs l’ont clairement indiqué dans le Uniform Code of Military Justice (UCMJ) et la Constitution américaine.

Le 12 septembre 2018, le président Trump signe l’Ordre exécutif 13848 le plus monumental de l’histoire des États-Unis. Le président Trump a aussi déclaré des situations d’urgence le 13 mars 2020 en vertu de la loi Stafford et de la loi sur les urgences nationales, sous couvert de la pandémie Covid. Il s’était alors vanté : « J’ai le droit de faire beaucoup de choses dont les gens ne sont même pas au courant », comme le déplorait à l’époque le New York Times (voir l’article de 2020 du New York Times : « Trump dispose de pouvoirs d’urgence que nous ne sommes pas autorisés à connaître »).

Le décret contre le trafic d’êtres humains de 2017

Un autre élément clé de cette opération est le décret exécutif 13773 signé par Trump en 2017 contre le trafic d’êtres humains. Ce décret visait à renforcer les mesures contre ce crime odieux, en ciblant les réseaux internationaux et en augmentant les sanctions contre ceux impliqués dans le trafic. Ce décret fait partie de la vaste opération pour démanteler les réseaux de corruption et de criminalité et permet l’arrestation de tous les personnages de premier plan impliqués dans ces crimes.

Les décrets n’ont pas été pris « en cachette ». Les médias auraient pu en parler s’ils l’avaient voulu, mais il ne l’on pas fait.

Arrestations et exécutions massives

Avant de commencer, comprenons d’abord qu’avant que Trump ne soit Président, le camp de détention de la baie de Guantánamo (GITMO) ne représentait qu’une fraction de la taille qu’il a aujourd’hui. Cela peut être clairement confirmé par les images suivantes, qui indiquent une expansion significative pour ce qui devrait être des dizaines de milliers de nouveaux prisonniers de l’ancienne élite. Du moins, ceux qui ne seront pas exécutés par un tribunal militaire.

De nombreux politiciens de haut rang, des hommes d’affaires influents, des milliardaires prétendument « philanthropes », mais également des stars d’Hollywood, des personnalités du monde du cinéma, de la musique, de la mode, des médias, qui se livraient à des exactions au sein de réseaux pédo-criminels, ont été emprisonnés ou exécutés à Guantánamo, pour haute trahison et trafic d’êtres humains. Cela a été rendu possible par ce décret de 2017 contre le trafic d’êtres humains. Les procès se déroulent actuellement dans des tribunaux militaires, et la vérité sera rendue publique lorsque le moment sera le bon. Cette opération militaire est essentielle pour nettoyer le système politique américain et mondial de sa corruption.

En faisant une recherche sur des sites de « tracking » d’avions, nous pouvons constater un trafic exceptionnel des vols à destination de GITMO ! Nous pouvons suivre les avions en circulation avec l’indicatif commençant par GTM0-XXXX sur des sites comme https://www.radarbox.com/ et constater par nous-même la quantité de vols quotidien vers le camp de détention de la baie de Guantánamo à Cuba (GITMO).

Trump est donc toujours le Commandant en Chef du gouvernement militaire d’état d’urgence

Il ne nous a pas échappé non plus que Trump voyage toujours accompagné du cortège présidentiel, ce qui confirme son statut actuel de CIC (Commander In Chief) des armées.

En tant qu’ancien président, Trump n’aurait pas le droit à ce traitement de faveur, qu’aucun autre président n’étant plus en exercice n’a eu. Par exemple, lors de son déplacement à New York pour des audiences judiciaires, ou à Atlanta pour se rendre au tribunal du comté de Fulton, Trump était escorté par d’importants cortèges, similaires à ceux utilisés par les présidents en fonction.

Même les journalistes de LCI ont l’air surpris que Trump se déplace en cortège présidentiel ! Source
Donald Trump a assisté à un match de football samedi, et le public scande «USA! USA!».
Soyez attentif sur le protocole de sécurité : garde rapprochée, services secrets, police locale, escorte militaire.
Donald Trump inculpé : Le cortège de l’ancien président arrive à Newark, NJ
Les anciens présidents ne disposent pas d’un cortège de 18 voitures et de 2 ambulances avec plus de 30 membres des services secrets. Source YT – Autres sources : Odyssée ; X/Twitter

Il y a beaucoup d’autres indices de ce type, pour celui qui recherche et qui analyse. Comme l’explique Stanislas Berton dans cette interview : le règne des mondialistes touche à sa fin.

La grande question : si les White Hats sont en contrôle, pourquoi le complot se poursuit il toujours ?

Certes, le complot se poursuit, mais à ciel ouvert, de façon visible, ostentatoire, caricaturale, grossière et voyante. Le but des White Hats n’est pas de faire passer les pourris, à travers leur marionnettes, pour des gentils qui font tout bien. Au contraire, ils s’emploient à exposer au grand jour le complot et l’État Profond qui gouvernait en coulisses, en faisant surjouer leurs marionnettes contrôlées, dans des scènes bien orchestrées où la corruption, l’incompétence ou la dépravation sont bien moins discrètes qu’avant. Avant, l’État Profond savait rester invisible, ses manigances n’étaient pas aussi voyantes. Demandons-nous pourquoi !

Il y a beaucoup d’acteurs, qui jouent le rôle de personnalités remplacées. Pas seulement le double comique de Biden. On peut citer le pape François, Macron, les Clinton et les Obama, la famille royale d’Angleterre, Bill Gates, Georges Soros, Klaus Schawb etc.. mais aussi le transhumaniste Elon Musk qui s’est mystérieusement métamorphosé récemment en défenseur inespéré des libertés et qui dispense de précieuses pilules rouges à tout va, sur l’influent réseau social « qu’il » vient de racheter !

Après, la liste exacte de ceux qui ont été remplacés n’est pas connue à ce stade et reste un mystère. En dehors de quelques noms qui nous ont été confirmés, nous ne savons pas exactement qui l’est et qui ne l’est pas à 100%. On peut cependant le déceler à la manière dont ils se comportent. De plus, certains jouent un rôle depuis le début, alors que d’autres, moins compromis, ont changé de camp contre un accord ou une réduction de peine et jouent maintenant leur part dans ce film.

Trump nous le fait comprendre à travers ses allusions répétées aux acteurs de Central Casting, une célèbre agence américaine qui loue des acteurs pour jouer des doublures.

Même les médias « fausses nouvelles » se sont mis à se poser des questions à ce sujet :

https://www.msnbc.com/rachel-maddow-show/why-trump-so-preoccupied-central-casting-msna968406

https://eu.usatoday.com/story/news/politics/2019/02/25/donald-trump-often-uses-central-casting-describe-those-around-him/2981978002

Les temps à venir

A court terme, dans les mois à venir, préparez-vous à des événements encore plus étranges et déroutants. Les médias traditionnels, tels que BFMTV et autres médias « fausses nouvelles » continueront de diffuser des informations erronées. Comme nous l’avons dit dans un article précédent, il nous faut jouer encore au moins trois grosses scènes : la WW3 (troisième guerre mondiale), le crash financier mondial qui permettra l’arrivée du Système Financier Quantique (QFS) et une nouvelle pandémie mondiale avec des confinements pour ouvrir les yeux des normies et finir de drainer le marais en arrêtant ce qui reste de l’Etat Profond.

L’épreuve ultime de l’Église : mort et résurrection

La présentation ne serait pas complète si l’on ne prenait pas un peu de hauteur pour analyser la situation également au niveau spirituel.

Nous le savons, l’Église Catholique est infiltrée, depuis longtemps maintenant, par la Franc-Maçonnerie au plus haut niveau. À tel point, que la salle d’audience Paul VI a été construite de façon à représenter la bouche d’un serpent, aussi bien à l’intérieur que de l’extérieur !

Au vu de tous ces éléments, il serait tentant de se ranger aux cotés de ceux qui ont refusé le Concile Vatican II. Mais c’est oublier que l’Église est vivante, qu’elle est l’épouse vivante du Christ (CEC 796). Alors, oui de l’ivraie a été semée pendant le Concile Vatican II, beaucoup d’ivraie, sans doute, à l’origine de plusieurs des maux actuels dont souffre ce qui reste de la barque de Saint Pierre, à la dérive. Mais on ne sépare pas le bon grain de l’ivraie avant la moisson. (Matthieu 13:24-30 )

Il nous semble à présent pouvoir acter de façon certaine que l’Église Catholique est dorénavant morte sur terre, depuis le décès de Benoît XVI, le 31 décembre 2022.
En effet, si nous avions de gros doutes, pour diverses raisons, sur la validité de l’élection du pape François (voir, entre autres, notre article intitulé « Le plan de Ratzinger et Wojtyla contre la franc-maçonnerie ecclésiastique »), la question ne se pose même plus en ces termes aujourd’hui, puisque le vrai Père Bergoglio fait partie des personnalités arrêtées et exécutées par la coalition militaire dans le cadre de cette vaste opération de nettoyage mondial.

Ainsi, au Vatican aussi, nous voyons un acteur contrôlé par l’équipe de Trump, jouer le rôle du pape François, jusqu’à sa propre caricature, exactement comme il en est pour les autres politiciens corrompus et remplacés. C’est énorme, difficile à croire tellement ça bouleverse notre vision du monde et cela ne peut pas ne pas avoir de conséquences sur notre façon de vivre notre foi.

Beaucoup de révélations horribles seront faites sur les ignominies inimaginables commises par les Franc-Maçons sataniques à travers l’institution ecclésiastique. Ces révélations ont déjà commencé, avec le film « Les Survivantes » dans lequel un Primat des Gaules (un évêque de Lyon) et plusieurs prêtres sont mis en cause comme participants à des rituels sataniques sur des enfants. Ces révélations à venir sur l’Église « ébranleront la foi de nombreux croyants ».

Extrait de l’interview du 27 mai 2024 sur Sud Radio d’Hélène Pelosse, une survivante des réseaux satanistes où elle met en cause un Primat des Gaules (un évêque de Lyon) et plusieurs prêtres.
Source : https://la-verite-vous-rendra-libres.org/pierre-barnerias-et-helene-pelosse-une-survivante-du-film-invites-chez-sud-radio/

Alors, cela remet-il en cause la foi catholique conciliaire ? Pas du tout, bien au contraire, même. Jésus nous promettait en Matthieu 16:18 : « Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église ; et la puissance de la Mort ne l’emportera pas sur elle ».

Et, d’autre part, le catéchisme de l’Église Catholique (CEC) – dont la rédaction a été lancée à l’initiative de Jean-Paul II quelques années après la fin du concile Vatican II – nous rappelait aux paragraphes 675 et 677 que l’Église devra suivre son Seigneur et Époux Jésus-Christ dans sa passion et dans sa mort avant de Le suivre, enfin, dans sa glorieuse Résurrection. « La puissance de la Mort ne l’emportera pas sur elle » ne veut pas dire, selon nous, que l’Église ne va pas mourir, mais signifie que, tout comme son glorieux Époux, la Mort ne la retiendra pas en son pouvoir et qu’elle ressuscitera à son tour, victorieuse, à la suite du Christ.

Ainsi, la mort de l’Église, sous la forme d’une fausse religion, « une imposture religieuse apportant aux hommes une solution apparente à leurs problèmes au prix de l’apostasie de la vérité », selon les termes même du CEC, et sa résurrection à la suite du Christ sont justement PRÉVUES par le Catéchisme de l’Église Catholique, mais également par diverses apparitions de la Vierge Marie.

Cela correspond tellement bien à ce que nous voyons dans le monde ! Nous sommes entrés dans un nouveau paradigme. En effet, tout le mal qui se faisait en coulisses est révélé au grand jour et se fait maintenant à ciel ouvert ! « Apocalypse » signifie « Révélation ».

Cathechisme de l’Eglise Catholique L’épreuve ultime de l’Église : paragraphes 675 et 677 : voir notre article : https://la-verite-vous-rendra-libres.org/lepreuve-ultime-de-leglise-mort-et-resurrection/  et ici sur le site du vatican : https://www.vatican.va/archive/FRA0013/__P1R.HTM

À long terme, l’Église étant morte, nous attendons le retour du Christ. Nous glisserons uniquement deux versets qui résument notre pensée à ce sujet :

« Pour ce qui est du jour et de l’heure, personne ne le sait, ni les anges des cieux, ni le Fils, mais le Père seul. » (Matthieu 24:36) . « Je vous le dis, il leur fera promptement justice. Mais, quand le Fils de l’homme viendra, trouvera-t-il la foi sur la terre  ? » (Luc 18:8).

Conclusion

La vérité est que Trump avec une coalition de militaires appelés les White Hat (Chapeaux Blancs) contrôlent actuellement les États-Unis et plusieurs autres pays, ainsi que le Vatican, avec l’aide de Poutine,  Xí Jìnpíng et d’autres dirigeants dans le monde. Les actions entreprises visent à rétablir l’intégrité et la justice et à détruire le mondialisme mis en place par des pédo-satanistes.

Il est temps de se réveiller, de prier et de se préparer aux événements (WW3, retour des confinements, crash financier) ainsi qu’aux révélations choquantes à venir.

Pour le moment, il ne sert à rien d’exposer le contre-complot, mais il faut utiliser les marionnettes qui jouent leur propre caricature pour éveiller nos contemporains au complot mondial, tout en sachant que nous allons assister avec le contre complot à l’effondrement de l’Église et qu’il ne faudra pas perdre la foi !

Cette période historique, qui arrivera avec le retour de Trump sur le devant de la scène, après la fausse guerre mondiale, la future fausse pandémie, marquera le début d’une nouvelle ère de paix et de prospérité sur Terre. Ère où l’humanité va rejeter l’Église et la foi chrétienne, suite aux révélations des atrocités perpétrées en son sein. Ère où la mort de l’Église telle que nous la connaissons depuis deux millénaires, sera actée. Ère de prospérité où l’homme cheminera sans Dieu vers de grandes avancées technologiques et transhumanistes. Ère qui pourra durer mille ans comme cent ans. Et si c’était ça, l’Apocalypse ?


Sources :

  1. Décret exécutif 13848 – 2018
  2. Extension de 2019
  3. Extension de 2020
  4. Extension de 2021
  5. Extension de 2022
  6. Extension de 2023
  7. Décret contre le trafic d’êtres humains de 2017
  8.  https://www.vatican.va/archive/FRA0013/__P1R.HTM

Auteur : la-verite-vous-rendra-libres.org

Voir aussi :