Transhumanisme,  Vaccins

Nouveau rapport alarmant du groupe de travail sur l’analyse des vaccins en Allemagne et dans d’autres pays

Source : anamihalceamdphd.substack.com – Par Dr Ana Maria Mihalcea, MD, PhD

Les programmes de vaccination COVID-19 doivent être arrêtés immédiatement. Le groupe de travail allemand pour l’analyse du vaccin COVID a rendu publiques ses premières conclusions dans un rapport de grande envergure :

  1. Des substances toxiques ont été trouvées dans tous les échantillons de vaccins COVID-19 — sans exception.
  2. Les échantillons de sang de toutes les personnes qui ont été vaccinées ont montré des changements marqués.
  3. Plus la stabilité de l’enveloppe des nanoparticules lipidiques est grande, plus les effets secondaires du vaccin sont fréquents.
  1. Dans tous les échantillons de vaccins COVID-19, sans exception, on a trouvé des composants, en utilisant plusieurs méthodes de mesure, qui :
    • sont, dans les quantités trouvées, toxiques selon les directives médicales,
    • n’avaient pas été déclarés par les fabricants comme étant présents dans les vaccins,
    • sont pour la plupart métalliques,
    • sont visibles au microscope à fond noir comme des structures distinctives et complexes de différentes tailles,
    • ne peuvent être expliqués que partiellement comme le résultat de processus de cristallisation ou de décomposition,
    • ne peuvent être expliqués comme une contamination provenant du processus de fabrication.
  2. La comparaison d’échantillons de sang de personnes non vaccinées et vaccinées au moyen de la microscopie à fond noir a montré des changements notables dans le sang de chaque personne qui avait été vaccinée avec les vaccins COVID-19. Ces changements étaient évidents même si ces personnes n’avaient pas encore manifesté de réaction visible aux vaccins. Des structures complexes similaires à celles des vaccins ont été trouvées dans les échantillons de sang des personnes vaccinées. L’analyse d’images par intelligence artificielle (IA) a permis de confirmer la différence entre le sang des personnes vaccinées et celui des personnes non vaccinées.
  3. La stabilité de l’enveloppe des nanoparticules lipidiques est étroitement liée à l’incidence des effets secondaires et des lésions des vaccins. Plus cette enveloppe est stable, plus la quantité d’ARNm qui pénètre dans les cellules, où la production de protéines de pointe a ensuite lieu, est importante. Ces résultats correspondent aux conclusions des pathologistes qui ont pratiqué des autopsies sur des personnes décédées à la suite d’une blessure vaccinale. Des protéines spike ont été détectées dans les tissus endommagés. Les chercheurs soupçonnent que la protéine spike est, en soi, toxique.

Les éléments suivants, essentiellement métalliques, ont été détectés de manière inattendue dans les doses d’AstraZeneca, BioNTech/Pfizer et Moderna :

  • Métaux alcalins : césium (Cs), potassium (K),
  • Métaux alcalino-terreux : calcium (Ca), baryum (Ba),
  • métaux de transition : cobalt (Co), fer (Fe), chrome (Cr), titane (Ti),
  • métaux des terres rares : cérium (Ce), gadolinium (Gd),
  • Groupe métal minier : aluminium (Al),
  • Groupe du carbone : silicium (Si) (en partie matériau de support/glace),
  • Groupe de l’oxygène : soufre (S).

Veuillez consulter cette recherche approfondie et cette excellente documentation ici :

Voici un autre chercheur qui a trouvé des nanostructures :

Nouvelles preuves scientifiques de la présence de nanostructures dans des flacons Pfizer en Nouvelle-Zélande [en anglais] :

Source vidéo

Le Dr Daniel Nagase discute dans cette vidéo de la spectroscopie de masse qui n’a pas identifié de phosphore ou d’azote dans l’échantillon. Cela signifie qu’il n’y avait pas d’éléments liés à la vie, qui constituent des molécules comme l’ARN, l’ADN ou les protéines.

Source vidéo

Voici un article sur ses découvertes :

Des chercheurs canadiens trouvent des nanotechnologies de carbone et du thulium dans les injections de Covid de Moderna et Pfizer : https://expose-news.com/2022/05/27/carbon-nanotech-and-thulium-in-covid-injections/

Voici une vaste documentation sur les nanoparticules dans le sang des patients vaccinés en Italie [en anglais] :

Veuillez également consulter cet article récemment publié par le Dr Robert Young qui montre dans son analyse la découverte de l’oxyde de graphène [en anglais] :

Résumé :

En tant que médecin, je suis horrifiée par cette information. Je veux que tout le monde voie ça, ce n’est pas normal. C’est une preuve indéniable. C’est l’agenda transhumaniste de l’IA dans toute sa force. Les vaccins doivent être arrêtés. C’est ce qu’on injecte aux enfants. On l’injecte à des gens bien qui ne savent rien de l’agenda diabolique qui se cache derrière les vaccins. Il y a tellement d’informations irréfutables maintenant, et tous les responsables doivent être tenus pour responsables. Lisez ceci. Regardez-le. Ceci a été injecté à 68 % de la population mondiale.

Je suis de tout cœur avec ceux qui ont cela dans leur corps. Faites quelque chose, partagez-la, parlez-en. Sauvez l’humanité. Merci.

Source : https://nouveau-monde.ca/nouveau-rapport-alarmant-du-groupe-de-travail-sur-lanalyse-des-vaccins-en-allemagne-et-dans-dautres-pays/