Effets secondaires,  Vaccins

Vaccin contre la Covid-19 : un collectif dénonce des effets secondaires graves sur le cycle menstruel

NDLR : lu sur un média « Main Stream » : Marie-Claire


Après la campagne de vaccination contre la Covid-19, de nombreuses femmes ont constaté des effets indésirables, pouvant être liés à l’injection selon elles, sur leur cycle menstruel. Le collectif « Où est mon cycle ? », qui recense leurs témoignages, est entendu ce mercredi par une commission d’études au Sénat.

Règles anormalement abondantes, douleurs lancinantes, caillots de sang à la taille inédite… De nombreuses femmes affirment que leur cycle menstruel a été perturbé après qu’elles aient été vaccinées contre la Covid-19. Le collectif Où est mon cycle ?, lancé par Mélodie, ébéniste, en recense déjà plus de 300 sur son compte Twitter.

Il doit être entendu ce mercredi 6 avril 2022 par une commission d’études sur les effets secondaires du vaccin anti-Covid au Sénat. « Nous y amènerons les témoignages alarmants », promet Où est mon cycle ?, qui invite les femmes ayant des expériences similaires à le contacter. Le collectif a déjà été auditionné le lundi 4 avril au Parlement européen.

Une hystérectomie pour en finir avec les douleurs

Julie, l’une des membres, témoigne auprès de France 3 Provence-Alpes Côte d’azur : « Quinze jours après [avoir été vaccinée, ndlr], j’ai commencé à avoir des douleurs extrêmement fortes qu’on peut comparer à des douleurs d’accouchement, non-stop jour et nuit et qui duraient pratiquement trois semaines ».

Elle explique qu’on lui a diagnostiqué une adénomyose, une endométriose qui touche l’utérus, juste après ces premiers signaux d’alerte. Julie ne tolère pas de traitement hormonal, alors une seule solution radicale s’offre à elle : elle subit une hystérectomie. « Depuis, j’ai retrouvé une vie normale », confie-t-elle au média local.

Il y a des mécanismes qu’on ne connaît pas sur la vaccination et les effets sur l’utérus.

À France 3, Julia Maruani, gynécologue libéral et hospitalier à Marseille, fait remarquer que « l’adénomyose est une maladie qui évolue lentement ». Elle se dit surprise par le timing du diagnostic, mais ajoute « qu’il y a des mécanismes qu’on ne connaît pas sur la vaccination et les effets sur l’utérus ». Elle souligne également que, d’ordinaire, les troubles du cycle menstruel et les variations de quantité de saignement pendant les règles sont « extrêmement fréquents ».

C’est la Dr Kate Clancy, anthropologue médicale à l’Université de l’Illinois, en février 2022, qui s’est inquiétée la première au sujet d’un éventuel lien entre règles plus douloureuses et abondantes, et vaccin anti-covid. Ayant eu elle-même des règles anormalement abondantes après avoir reçu une première dose du vaccin Moderna, la scientifique a lancé une enquête conjointe avec sa consœur, la Dr Katharine Lee, post doctorante à l’École de médecine de l’université de Washington. Les chercheuses ont alors recueilli plus de 13 000 témoignages. Les résultats n’ont pas encore été publiés.

Pas de consensus scientifique à ce jour

En France, le 21 décembre 2021, l’Agence Nationale des Produits de Santé et du Médicament (ANSM) avait publié un second avis, estimant que ses données ne permettaient pas « de déterminer le lien direct entre le vaccin et la survenue de ces troubles du cycle menstruel ».

« Il s’agit majoritairement d’événements non-graves, de courte durée et spontanément résolutif », déclarait alors l’ANSM qui a observé 3 870 cas de troubles menstruels après la vaccination avec Comirnaty et 562 cas après la vaccination avec Spikevax depuis le début de la campagne. Des effets secondaires tels que des « saignements anormaux, des retards de règles et des aménorrhées », sont survenus « aussi bien après la première injection, qu’après la deuxième injection ».

Des conclusions contredites par une autre étude, publiée le 5 janvier 2022 dans la revue Obstetrics & Gynecologyqui démontre que la vaccination contre la Covid-19 pourrait bien entraîner de légers retards dans l’apparition des règles, mais sans aucune gravité d’après les scientifiques. « Dans l’ensemble, le vaccin contre la Covid-19 a été associé à un changement de moins d’un jour dans la durée du cycle » après une injection, conclut-elle.

Les scientifiques notaient alors des résultats « rassurants » et un phénomène « temporaire ».

Source : Marie-Claire