PLandémie,  Politique,  Vaccins

Après LFI, au tour du RN de déposer une proposition de loi visant à réintégrer les soignants non-vaccinés mais avec une différence de taille : ni test négatif régulier ni masque ne leur seraient imposés !

Publié par France Inter, le 28 novembre 2022

Le RN dépose à son tour une proposition de loi pour réintégrer les personnels non vaccinés, sans aucun protocole sanitaire

L’examen de la proposition de loi LFI visant à réintégrer les personnels suspendus n’a pas pu arriver à son terme, mais le RN veut prendre le relais. Le parti vient de déposer un texte que France Inter a pu consulter, qui pourrait être inscrit à l’ordre du jour de sa niche parlementaire en janvier.

C’était l’une des promesses de campagne de Marine Le Pen. Réintégrer les personnels non vaccinés contre le Covid-19, suspendus depuis août 2021. C’est donc en toute logique que le parti envisageait jeudi 24 novembre de voter pour la proposition de loi portée par La France Insoumise.

Mais à force d’obstruction de la majorité, d’amendements déposés en urgence, l’examen n’est pas allé à son terme. Le Rassemblement national a donc décidé de prendre le relais, avec une proposition rédigée et déposée par Frédéric Falcon, député de l’Aude, dont les articles 1 et 2 prévoient la réintégration des soignants non vaccinés ainsi que de tous les personnels suspendus. « On peut considérer que ça ne touche que quelques milliers de personnes. Mais ce sont des milliers de familles qui ont été balancées du jour au lendemain dans la précarité », explique l’élu RN. « C’est aussi hautement symbolique. C’est un peu l’ADN du macronisme, ce côté autoritaire. Ils auraient pu revenir dessus comme beaucoup de pays, et dire que ça se justifiait peut-être à une époque, mais maintenant qu’on a le recul, on passe à autre chose, mais ils ne l’entendent pas. »

Sans aucun protocole sanitaire

Pour faire pression sur l’exécutif, le RN pourrait inscrire ce texte dans sa niche parlementaire (journée où chaque parti décide de l’ordre du jour de la séance) prévue le 12 janvier [2023]. « La mesure est très populaire sur nos bancs », confie un élu. Mais pourrait-elle être votée par les autres oppositions ? Rien n’est moins sûr.

Le texte, que France Inter a pu consulter, comprend une différence fondamentale notamment avec la proposition de La France insoumise : l’absence de protocole sanitaire strict pour remplacer l’obligation vaccinale. Ni test, ni masque ne seraient demandé à ces personnels. « Un protocole renforcé auquel je tiens », réagit auprès de France Inter la députée Caroline Fiat, rapporteure de la proposition de loi insoumise.

La proposition de loi du RN prévoit aussi une indemnisation des personnels suspendus des établissements publics, l’équivalent d’une période de chômage. À condition de s’engager à conserver un emploi dans le secteur d’activité concerné. Une taxe sur les superprofits pourrait, selon l’article 4 du texte, financer cette dépense.

Source : https://www.radiofrance.fr/franceinter/covid-le-rn-depose-a-son-tour-une-proposition-de-loi-pour-reintegrer-les-personnels-non-vaccines-1984741