PLandémie,  Politique,  Vaccins

Grèce : la justice impose la réintégration de 6 500 employés non vaccinés du secteur de la santé

Publié par RFI, le 30 novembre 2022

La Grèce va devoir rapidement réintégrer plusieurs milliers d’employés du secteur de la santé, qui avaient été écartés l’an dernier en raison de leur refus de se faire vacciner contre le Covid-19. Le gouvernement a confirmé la décision de la justice mardi 29 novembre.

À contrecœur, le ministre grec de la Santé – qui parle d’une « décision dangereuse pour la santé publique » – a confirmé mardi que le système de santé se conformerait à cette récente décision du Conseil d’État, imposant la réintégration très prochaine de ces 6 500 employés. 

Au quotidien, la loi grecque impose toujours aux usagers des transports publics des grandes villes, comme à la capitale Athènes, de porter un masque de protection à bord. En dehors des règles imposées dans les hôpitaux, c’est l’une des rares mesures de la vie quotidienne qui rappelle qu’il existe encore en Grèce une législation contraignante vis-à-vis d’un Covid-19. Celui-ci a quitté depuis des mois le rang des préoccupations principales dans le pays.

Signe de cette « normalisation », les choses s’apprêtent à présent à bouger dans les hôpitaux et centres de santé. En septembre 2021, le gouvernement grec avait pris la décision d’écarter le personnel médical qui refusait alors de se faire vacciner – soit quelque 7 000 personnes. C’est la récente prolongation de cette obligation vaccinale qui a été jugée inconstitutionnelle par le Conseil d’État il y a quelques jours.

L’ensemble des employés non vaccinés devraient ainsi être réintégrés d’ici au 1er janvier, avec obligation de tests réguliers. Et ce, même si beaucoup d’entre eux ont déjà pu retravailler à la faveur d’un certificat prouvant qu’ils ont été infectés par le Covid.

Au total, depuis le début de la pandémie, quelque 34 000 décès ont été officiellement attribués au coronavirus en Grèce.

Source : https://www.rfi.fr/fr/europe/20221130-gr%C3%A8ce-la-justice-impose-la-r%C3%A9int%C3%A9gration-de-6-500-employ%C3%A9s-non-vaccin%C3%A9s-du-secteur-de-la-sant%C3%A9?ref=tw_i