Etat Profond,  Géopolitique,  Politique

Après Biden et Macron, voici Lula. Pourquoi malgré ces « pseudo-victoires » de l’État Profond, on a de quoi se réjouir !

NDRL : analyse très pertinente d’Alain Tortosa. A lire !

Cette nécessité absolue de frauder les élections n’a strictement rien d’anodin. Lors d’élections précédentes, il n’était pas aussi vital de faire élire tel ou tel autre. Pour la simple raison que les deux candidats étaient les deux faces d’une même pièce.

[…]

La donne a changé ! Cet acharnement à vouloir faire perdre ou gagner un candidat est la preuve d’événements inédits.

[…]

Ils ont perdu la main !

Alain Tortosa, 1er novembre 2022

Brésil — Réjouissons-nous de la « victoire »1 officielle de Lula !

Par Alain Tortosa

Et non, je n’ai pas pris de drogues, du moins pas encore.

Pas la joie !

Lorsque j’ai appris hier matin la « victoire » de Lula au Brésil j’ai ressenti un profond sentiment de tristesse, d’abattement, mais aussi de colère.

Sommes-nous condamnés à vivre indéfiniment dans une dictature mondiale qui n’avouerait pas sa réalité macabre ?

D’abord Biden puis Macron et maintenant Lula…
Comment rester debout face à un tel déferlement de mauvaises nouvelles ?

Fraude électorale ?

En ce qui concerne les USA j’invite mes lecteurs à regarder le documentaire captivant « 2000 mules2 ».
Il va de soi que les « vrais journalistes », les mainstreams, ont fait leur travail pour démonter ce film.

Pour l’élection présidentielle :
Les Français ont quant à eux été surpris de voir en direct sur France 2, Marine Le Pen passer d’une avance face Emmanuel Macron à un retard.
Une perte de presque 3 millions de votes !
Ici encore on plaide une « erreur3 » de retranscription de données qui arrivent en flux direct de l’Élysée.

Le vote électronique et par correspondance

En France 1,3 million d’électeurs auraient accès au vote électronique.
Le vote par correspondance est quant à lui autorisé uniquement pour les Français de l’étranger (2,5 millions, dont 25 % de mineurs4), mais dans les faits il n’y aurait eu que 30 000 votants par correspondance5 aux élections présidentielles.

Aux USA 100 millions d’Américains ont voté par anticipation dont 64 millions par correspondance6.

Et au Brésil, le vote est 100 % électronique !

Un constitutionnaliste français se réjouissait sur France info :

«Le vote électronique a permis de mettre fin à la fraude 7 »

Il n’y a donc que les imbéciles qui ne changent pas d’avis.
Le Conseil Constitutionnel8 précisait pour autant en 2007 :

« L’intrusion des machines à voter (…) rend opaque ce qui était visible. Elle met fin à une “communion citoyenne”. Elle prive le corps électoral de la surveillance collective des opérations dans lesquelles s’incarne le suffrage universel. »

Pour Lula c’est à proprement parlé extra-ordinaire (en deux mots).

Je vous rappelle que les médias le donnaient gagnant au premier tour avec 15 % d’avance sur Bolsonaro.
Ils ne s’attendaient pas à un tel raz de marée du « candidat d’extrême droite » malgré la propagande exclusive au bénéfice de Lula, ce qui a contraint un 2e tour aux élections.
Finalement l’écart ne fut que de 4 % au premier tour en faveur de Lula9.

Aujourd’hui la presse et les politiques sont unanimes (un consensus de plus) pour saluer la victoire de Lula.

Clémentine Autain député NUPES LFI a déclaré le 31 octobre sur BFM :

« C’est une immense joie et un soulagement pour le peuple brésilien. »

Les Échos10 de titrer :

« Brésil : la victoire de Lula unanimement saluée à travers le monde »

Le terme « unanimement » est de nature suffisante pour prouver que les médias continuent de mentir et manipuler.

Tout va aller mieux grâce à lui !

HispanTV11 relate que :

« L’ancien président brésilien, Inacio Lula da Silva, a promis de redresser le pays et d’enquêter sur le phénomène de la corruption “masquée”. »

« Le leader du Parti des travailleurs (PT) a également promis de poursuivre la lutte contre la corruption, dénonçant le fait que le discours anticorruption qui s’est installé au Brésil il y a des années avec l’opération Lava Jato a pris une voie politique, dont le but était de “condamner Lula” »

Comment pourrions-nous douter d’une telle « sincérité » ?

Pour ceux qui seraient un peu pinailleurs, je rappelle que Lula avait été condamné à 17 ans de prison pour corruption et blanchiment d’argent assorti d’une peine d’inéligibilité. Cette peine avait été confirmée en appel.12

Bien « heureusement », il est sorti au bout d’un peu plus d’un an et lavé par la Cour Suprême.
Qui pourrait douter de la justice du pays et de la probité du personnage ?

En France, on fait les vierges effarouchées avec un Dupond-Moretti mis en examen…

Et voici que le gars est déclaré vainqueur, normal non ?

Il faut dire que sa victoire est tellement « source d’espoir » après des années de post-fascisme, de dictature déguisée et de destruction de l’environnement par l’infâme Bolsonaro.

Comment ne pas se réjouir de la victoire de Lula, RFI déclarant :

« Victoire de Lula au Brésil : un espoir pour l’Amazonie et le climat . »

Franchement le nouveau Lula est formidable, l’ancien c’est plus délicat selon Greenpeace en 2009 :

« Lula ne protège pas l’Amazonie.
À l’international, le président Lula affiche sa volonté de protéger la forêt amazonienne. Mais en pratique, il ferme les yeux sur les processus de déforestation. »

Il est intéressant de constater que durant le règne de Lula la destruction de la forêt amazonienne13 était officiellement sur une courbe descendante et tandis qu’elle allait en augmentant sous Bolsonaro.
Est-ce à dire que la forêt amazonienne a été plus détruite sous Bolsonaro ?
Et bien non !
Sous Bolsonaro ce serait 50 000 km2 de forêt détruite14 et sous Lula 126 000 km2, étonnant, non ?

Il faut dire que la pute de Lula a vraiment tout fait pour être élue.
En grand progressiste, donc de gauche, et bouffant à tous les râteliers, il avait encore déclaré récemment qu’il était « personnellement contre l’avortement15. »
Il est donc logique que toute la gauche et les LFI se réjouissent de la victoire de ce grand homme de bien qui va en plus sauver la forêt et le climat !

Il faut dire que l’annonce de sa victoire ne faisait pas totalement l’unanimité dans les médias mainstream. Peut-être une forme de rappel suite à un retard dans l’acheminement des pots-de-vin ?!

Quelques rares médias avaient ainsi osé dire brièvement que ce n’était pas gagné d’avance pour lui…

Le Monde16, si, si, nous disait le 3 octobre :

« Duel Lula-Bolsonaro au Brésil : “La dynamique est aujourd’hui du côté de l’extrême droite”  »

Le but était peut-être de nous alerter sur la nécessité d’un sursaut républicain pour lutter contre l’extrême droite brésilienne.

Le Soir.be17 le 28 octobre était encore plus « pessimiste ».

« Brésil : le scénario du pire (élection de Bolsonaro) semble inévitable »

« À la veille du second tour de l’élection présidentielle, les politologues brésiliens sont assez unanimes pour reconnaître que le président sortant, Jair Bolsonaro, les a “bluffés” pendant cette campagne présidentielle. “Il a obtenu un bon score au premier tour, et il arrive pour ce deuxième tour dans une position confortable, même s’il aura bien du mal à l’emporter ce dimanche”. »

Lula a donc « gagné ».
À 0,9 % des voix pour Bolsonaro au lieu de Lula, il y aurait eu égalité !

De nombreux Brésiliens ne semblent pas dupes et nous assistons à de nombreuses manifestations et blocages du pays18.
Des autoroutes sont barrées dans tout le pays par des camionneurs19 ou des paysans qui crient à la fraude électorale.

Il est évident que le vote par correspondance et les machines à voter sont un instrument formidable d’accès à la fraude électorale.
Et tout du moins de nature à introduire le doute et la suspicion afin de monter une partie du peuple contre l’autre.

Il ne fait aucun doute pour nombre d’entre nous que ces élections ont été volées.
La joie des Macron, Biden et autres Van Der Machine ne sont pas de nature à penser que l’élection de Lula est clean.

Les « médias »

La partie fraude lors du vote n’est que la partie émergée de l’iceberg.

Le point commun pour ces trois élections est la participation active et l’unanimité des médias. Que ce soit pour les USA, la France et le Brésil, ils ont agi pour manipuler l’opinion publique et faire élire le « bon » candidat en faisant allégeance à l’ordre mondial.

Sans compter la collaboration active des instituts de sondage qui sont tout sauf indépendants.

Philippe De Villiers le confirmait :

« On reprochait jadis aux communistes de bourrer les urnes, je reproche aujourd’hui aux sondeurs et à leurs acolytes des partis politiques de bourrer les crânes  . Ils ont répandu de fausses informations20. »

La déroute du nouvel ordre mondial

Cette nécessité absolue de frauder les élections n’a strictement rien d’anodin. Lors d’élections précédentes, il n’était pas aussi vital de faire élire tel ou tel autre. Pour la simple raison que les deux candidats étaient les deux faces d’une même pièce. En France nous voyons que « gauche » ou « droite » vont conduire une politique mondialiste.

Aux USA il en était de même avec des candidats démocrates ou républicains dont la politique était quasiment la même.

La donne a changé ! Cet acharnement à vouloir faire perdre ou gagner un candidat est la preuve d’événements inédits.

S’il y a une opposition contrôlée, ledit contrôle n’est pas ou plus de nature suffisante à autoriser ou prévenir son élection.
D’autant plus que les frontières sont floues.

Je ne suis pas capable de dire de quel côté est Meloni en Italie.
Pour autant, quand bien même elle serait financée par le nouvel ordre mondial
,
quand bien même elle tiendrait des discours d’allégeance, le fait est que les soignants suspendus sont aujourd’hui réintégrés en Italie.
On ne peut pas dire de même du triste sire Macron qui poursuit leur condamnation dans un but purement politique.

Il existe donc de vraies oppositions sur le fond.
Nous en avons eu la preuve avec Trump contre Biden qui ont des visions diamétralement opposées du type de société et c’est aujourd’hui la même chose au Brésil.

Bien entendu les « journalistes » parlent de « populisme »« d’extrême droite », de « post-fascisme » car ils n’ont strictement aucun argument à opposer.

Une partie de la population française est suffisamment bête ou hypnotisée pour croire les médias qui annoncent que ces « populistes » vont détruire les libertés et la démocratie.
Cela pourrait faire marrer si ce n’était pas triste à pleurer.

Dans les faits :

Macron a interdit aux médecins de prescrire, nous a enfermés, nous a interdit d’aller au restaurant, nous a obligés à porter des muselières, nous a obligés à nous injecter une substance expérimentale, a interdit à des professionnels de travailler, a détruit la cohésion sociale, a fait monter les extrémismes, a détruit la famille et nos valeurs, a détruit l’économie, a provoqué une inflation délirante avec l’Ukraine, nous oblige à jeter des voitures en parfait état de marche au nom de l’écologie et j’en passe… Et c’est ce gars qui serait le « garant des libertés face aux fascistes » ?

Soros, le World Economic Forum, les destructeurs des valeurs, de millénaires de civilisation, ceux qui veulent faire de nous des objets du droit, ne supportent pas l’idée d’un retour de Trump.

Il n’y qu’à voir l’acharnement médiatique contre celui-ci, preuve en est que le personnage dérange au plus haut point.

Ils ont perdu la main

Je vois dans ces événements la preuve que l’Ordre Mondial ne contrôle plus l’ensemble des candidats qui ont une chance de gagner des élections.

Ils sont obligés de tricher à mort avec la propagande des journaux, celle des instituts de sondage, puis contraints de frauder factuellement sur les résultats pour parvenir à leur fin.

Et même ainsi, ils ne sont plus certains à 100 % de l’emporter.
Il va être très très dur de truquer les prochaines élections américaines, le peuple va se défendre.

Nous sommes de plus en plus nombreux à voir l’escroquerie démocratique.

Des citoyens sentent, aussi bien avec le Covid que l’Ukraine, que ce n’est pas leur intérêt qui est mis en avant par les gouvernants.

Les promesses d’avenir meilleur dans les années 50 sont remplacées par des promesses de souffrances, de guerres, de maladies, de précarité énergétique et de fin du monde.

Cela veut dire que les enculés maîtres du monde vont se retrouver à court terme face à un choix limité :

  • Soit ils suppriment carrément les élections (ou les verrouillent à la mode république bananière africaine) et nous basculons dans la dictature au grand jour.
  • Soit ils capitulent, cherchent à sauver leur peau et laissent revenir le choix des peuples.

    Notez que l’option dictature serait préférable à la situation actuelle.

    Elle finirait d’ouvrir les yeux de celles et ceux qui se mentent encore à eux-mêmes et font semblant de croire que nous vivons en démocratie.

    Les résistants n’attendent qu’une chose, le réveil des peuples !

    Merci.

    Alain Tortosa21.
    1er novembre 2022. https://7milliards.fr/tortosa2022111-victoire-lula-defaite-mondialistes.pdf


    Notes et références :

    1 Provisoire ?

    https://odysee.com/@laileastick:4/2OOO-MULES-FILM-COMPLET:0

    https://www.liberation.fr/checknews/soiree-electorale-comment-france-2-a-t-elle-pu-crediter-marine-le-pen-de-plus-de-14-millions-de-voix-20220425_IITEPUYX2BD57GI4ASMCJCR7AM/

    https://www.vie-publique.fr/en-bref/283598-la-communaute-francaise-letranger-au-1er-janvier-2022

    https://www.senat.fr/rap/r20-240/r20-2405.html

    https://information.tv5monde.com/info/election-aux-etats-unis-pourquoi-le-vote-par-correspondance-cristallise-les-tensions-382289

    https://www.francetvinfo.fr/monde/bresil/bresil-le-vote-electronique-a-permis-de-mettre-fin-a-la-fraude-explique-un-constitutionnaliste_5395264.html

    https://www.nouvelobs.com/rue89/sur-le-radar/20170303.OBS6074/generaliser-le-vote-electronique-la-mauvaise-idee-d-emmanuel-macron.html

    https://www.sudinfo.be/art/1002378/article/2022-10-03/bresil-lula-remporte-le-1er-tour-de-la-presidentielle-talonne-par-bolsonaro

    10 https://www.lesechos.fr/monde/ameriques/bresil-la-victoire-de-lula-unanimement-saluee-a-travers-le-monde-1874404

    11 https://www.radiohc.cu/eo/noticias/internacionales/297597-lula-promet-de-reparer-le-bresil-et-de-lutter-contre-la-corruption

    12 https://www.courrierinternational.com/article/bresil-lula-voit-sa-condamnation-dix-sept-ans-de-prison-confirmee

    13 Je ne suis pas en capacité de corroborer les chiffres.

    14 https://www.lexpress.fr/actualite/monde/bresil-lula-ou-bolsonaro-qui-a-vraiment-le-pire-bilan-sur-l-amazonie_2181074.html

    15 https://www.europe1.fr/international/presidentielles-au-bresil-entre-lula-et-bolsonaro-un-dernier-debat-tenu-4144089

    16 https://www.lemonde.fr/international/live/2022/10/03/duel-lula-bolsonaro-au-bresil-quelles-lecons-tirer-du-premier-tour-de-la-presidentielle-posez-vos-questions-a-notre-journaliste_6144212_3210.html

    17 https://www.lesoir.be/473912/article/2022-10-28/bresil-le-scenario-du-pire-semble-inevitable

    18 https://www.parismatch.com/actu/international/victoire-de-lula-au-bresil-bolsonaro-reste-silencieux-ses-partisans-manifestent-218150

    19 https://www.europe1.fr/international/bresil-de-nombreux-axes-routiers-bloques-au-lendemain-de-la-defaite-de-bolsonaro-4144498

    20 https://www.lemonde.fr/societe/article/2007/04/18/philippe-de-villiers-denonce-le-systeme-de-corruption-des-sondages_898159_3224.html

    21 Telegram https://t.me/+cNljt4jKWeVW0I1o

    Source : https://7milliards.fr/tortosa2022111-victoire-lula-defaite-mondialistes.pdf

    Publié par : https://nouveau-monde.ca/bresil-rejouissons-nous-de-la-victoire-officielle-de-lula/