Politique,  Vaccins

Covid-19 : réintégration des soignants non vaccinés, quels pays d’Europe ont sauté le pas ?

Publié par La Croix, le 3 novembre 2022

Le ministre de la santé a indiqué qu’il allait interroger la Haute Autorité de santé (HAS) à propos de la réintégration des soignants non vaccinés, interdits d’exercer depuis l’automne 2021. En Europe, l’Italie a annoncé revenir sur l’obligation en début de semaine [NDLR : 1er novembre 2022], tandis que la Hongrie ou la Grèce maintiennent la mesure.

Le ministre de la santé, François Braun, a évoqué, mercredi 2 novembre en marge d’un déplacement à l’hôpital Necker à Paris, la saisie prochaine de la Haute Autorité de santé (HAS) à propos de la réintégration des soignants non vaccinés. Les professionnels de santé refusant de se faire vacciner contre le Covid-19 avaient été suspendus le 15 septembre 2021.

En juillet dernier pourtant, le gouvernement s’était montré ferme en matière d’obligation vaccinale, confirmant un avis de la Haute Autorité de santé qui estimait que « les données (scientifiques) ne sont pas de nature à remettre en cause l’obligation vaccinale des personnels des secteurs sanitaire et médico-social ».

« Au total, près de 0,3 % des professionnels hospitaliers, soignants et non-soignants, auraient ainsi été suspendus depuis l’automne 2021 selon la Fédération hospitalière de France qui précise que leur réintégration ne compenserait pas la grave pénurie de personnel dont souffre l’hôpital », assure l’Académie de médecine, qui avait également rendu un avis défavorable à la réintégration des soignants non vaccinés en juillet dernier.

Chez nos voisins européens, la première ministre italienne Giorgia Meloni a annoncé, lundi 31 octobre [2022], que les médecins et infirmiers suspendus pour avoir refusé de se faire vacciner pourraient être réintégrés. Selon elle, la mesure permettrait à 4 000 soignants de reprendre le travail, alors que l’Italie avait été le premier pays à prendre cette mesure.

Application moins stricte en Allemagne qu’en France

En Allemagne, l’obligation vaccinale annoncée depuis mars dernier et en vigueur jusqu’à la fin de l’année est appliquée de manière moins stricte qu’en France. Les États fédéraux ont principalement émis des rappels à l’ordre et des amendes.

Côté britannique, le gouvernement a finalement renoncé à imposer l’obligation vaccinale pour les soignants du secteur public, en mars 2022. Seuls les personnels des maisons de retraite d’Angleterre doivent être vaccinés. La Grèce avait de son côté mis en place la vaccination obligatoire pour les soignants à l’été 2021, comme la Hongrie, sans revenir sur l’obligation depuis.

Pas de vaccination obligatoire en République tchèque

Alors qu’elle avait mis en place la vaccination obligatoire de tous les résidents majeurs du pays, l’Autriche a levé la contrainte en juin dernier. En Belgique, l’Académie royale de médecine avait rendu un avis en faveur de l’obligation vaccinale pour les professionnels de santé en juillet 2021, mais le texte envisagé par le ministre de la santé pour l’appliquer n’a finalement pas abouti à une loi.

En République tchèque, le premier ministre Andrej Babis avait annoncé dès l’été 2021 qu’il n’y aurait « pas de vaccination obligatoire sous cette législature, pas même pour les soignants ».

Source : https://www.la-croix.com/France/Covid-19-reintegration-soignants-non-vaccines-quels-pays-dEurope-saute-pas-2022-11-03-1201240520