Vaccins

Rechercher des thromboses dans la rétine des vaccinés : l’appel aux ophtalmos du Dr Sucharit Bhakdi

« Les vaccins COVID-19 étaient d’emblée voués à l’échec ! »

Le Dr Sucharit Bhakdi, qui fut l’un des premiers à lancer l’alerte sur la vaccination contre le coronavirus, vient de faire une courte présentation des raisons de cet échec inéluctable. J’ai retranscrit ses propos et vous en offre ici ma traduction.Dr Sucharit Bhakdi MD, professeur émérite de microbiologie médicale et d’immunologie, ancien président de l’Institut de microbiologie médicale et d’hygiène de l’université de Mayence en Allemagne, évoque ici l’incapacité des « vaccins COVID » à empêcher la transmission du virus, puisqu’ils ne peuvent provoquer la fabrication d’anticorps dans les voies respiratoires.

C’est un peu ce qu’expliquait le Dr Marion Lagneau ici, en septembre, affirmant ceci : « L’immunité cellulaire muqueuse conférée par le vaccin n’est pas bonne. Ce qui veut dire que le vaccin n’empêche pas le Coronavirus de se fixer dans le nez et la gorge des vaccinés.

C’est une des conclusions des essais cliniques fin 2020. » Elle affirme que ces vaccins empêchent en fait l’infection de descendre dans les voies respiratoires au-delà de la gorge (sans expliquer comment ni pourquoi), et provoque en fait une immunité humorale (anticorps dans le sang) qui permet d’éviter les « formes graves ».Soit dit en passant : cela met en évidence le mensonge de l’immunité collective qui serait assurée par la vaccination, ainsi que le mensonge du passe sanitaire fondé sur l’idée fausse selon laquelle les vaccinés ne contaminent pas.

Soit également dit en passant : dès début avril 2020, il était question de l’efficacité du bain de bouche bétadine verte pour supprimer la charge virale du coronavirus, conformément à une étude de 2015 sur les produits basés sur la povidone iodée concluant à leur efficacité in vitro contre le MERS-CoV. Cette réponse-là à la « pandémie » a également été étouffée par les autorités sanitaires, tout simplement en la passant sous silence.Le vaccin est-il efficace contre les « formes graves » du COVID-19. Qu’il le soit ou non (et il semble qu’il le soit, mais pas dans la durée), il pose des dangers qui se manifestent dans ses effets secondaires. Dans la vidéo dont j’ai retranscrit le texte, le Dr Sucharit Bhakdi explique que l’injection intramusculaire peut conduire, notamment chez les jeunes, à des réponses immunitaires désordonnées, puisque la vaccination « contourne la voie biologique infectieuse normale de la maladie ».Son texte me paraît d’autant plus intéressant qu’il propose un moyen de contrôle de ses dires à ceux qui sont en mesure de voir ce qui se passe, si cela se passe, de leurs propres yeux : les ophtalmologistes.

Faites passer le message ! – J.S.


*
En peu de mots, je vais vous dire quelque chose qui me trotte dans la tête depuis 8 semaines, et que je vais vous livrer ici sans aucune préparation. Les Allemands, les Européens, le monde entier, mais surtout les pays germanophones parlent en allemand de l’impfdurchbrüchen [percées vaccinales], c’est-à-dire des épidémies d’infections au covid-19 parmi les vaccinés, en affirmant que le nouveau virus et les mutants sont en train de vaincre les vaccinations. C’est bien sûr l’une des choses les plus stupides que l’on puisse dire, et cela me rend fou d’entendre toutes ces bêtises jour et nuit. Que savez-vous à ce sujet ? Demandez à vos responsables politiques, demandez à vos médecins, et ils vous diront : nous n’y comprenons rien. Vous avez été vacciné, vous avez eu votre première piqûre, votre deuxième piqûre, votre troisième piqûre, et maintenant vous avez le covid. Comment est-ce possible ?


Ce que nous disons depuis près d’un an maintenant, mais que nous n’avons pas vraiment mis sur papier, c’est que le système immunitaire combat tous les virus par deux mécanismes.  Le premier mécanisme est constitué par les anticorps qui empêchent l’accostage et la liaison du virus à la cellule. C’est le mécanisme mineur. Il joue seulement un rôle extrêmement mineur dans la vie et dans l’évolution. Le deuxième mécanisme joue le rôle le plus important et c’est le mécanisme des lymphocytes : les lymphocytes vont chercher et tuer les cellules qui ont absorbé le virus. Que ce virus soit dans les voies respiratoires, dans les voies gastro-intestinales ou dans le corps des organes n’a aucune importance. Ce sont les lymphocytes qui détruisent les cellules qui produisent le virus.


Ce que les gens ne savent pas vraiment, c’est que les anticorps qui sont envoyés pour essayer d’empêcher le virus de pénétrer dans les cellules du corps sont de deux types. Les premiers sont les anticorps présents dans le sang qui empêchent les virus d’atteindre les cellules de leur destination dans les organes, les organes internes. La seconde est constituée des anticorps qui se trouvent à la surface des zones qui touchent l’air ou qui sont exposées à votre tube digestif : les virus qui entrent par la bouche ou le nez. Et que ces deux parties du système immunitaire fonctionnent indépendamment – presque indépendamment, ce qui signifie que les anticorps qui sont créés par ces lymphocytes, et qui sont responsables des organes internes, n’atteindront pas les surfaces du tractus gastro-intestinal ou des voies respiratoires. Ils ne les atteindront pas.


Donc, si vous avez besoin d’anticorps contre ces virus, vous devez injecter ou appliquer l’antigène sur ces surfaces : tel un spray nasal, cela ferait l’affaire. Mais cela n’a pas été mis au point pour le covid ; on l’a fait pour la grippe – cela fonctionnera-t-il ou pas, nous verrons bien. Mais le problème principal est que tous ces vaccins qui sont administrés à des milliards de personnes sur la planète sont voués à l’échec parce que ces vaccins ne provoqueront ou ne stimuleront jamais la production d’anticorps qui seront éjectés vers le système des voies respiratoires pour empêcher ces virus de pénétrer dans les cellules des voies respiratoires. Et donc, aucun de ces vaccins ne peut fonctionner.
Ce que nous avons vu et ce dont nous sommes témoins actuellement, c’est ce que nous vous avions annoncé il y a près d’un an. Il n’y existe pas de vaccin que vous mettez dans votre muscle et qui puisse vous protéger contre une infection des voies respiratoires. Un point, c’est tout.


Quiconque dit le contraire est ou bien ignorant, ou bien il ment.
Malheureusement, 99,9 % des personnes qui disent cela sont ignorantes. Elles ne savent pas cela parce qu’elles ne l’ont jamais appris, elles ne l’ont jamais étudié, elles n’ont jamais fait de recherches.

Et les 0,1 % qui le savent, soit ils sont achetés, soit ils sont criminels.


Ne parlons donc pas de percées : ce ne sont pas des percées. Ce sont des infections naturelles qui sont obligées de se produire parce qu’il n’y a pas d’immunité contre l’infection par le covid-19. Que vous preniez un vaccin inactivé ou un vaccin à base de gènes n’a aucune importance. Il n’y a aucune base pour une quelconque vaccination intramusculaire. Il n’y a aucune base. Et toute tentative est vouée, est condamnée à l’échec.


Maintenant, la question de savoir s’il y a une quelconque nécessité est totalement hors sujet. Il n’y a de toute façon aucune nécessité à la vaccination, et ce que nous savons, c’est que les jeunes gens ayant un très bon système immunitaire, avec un très bon entraînement musculaire, courent un risque énorme d’attaque du système immunitaire sur les cellules qui expriment cette protéine virale à l’extérieur du poumon. Et c’est ce que nous faisons avec la vaccination. La vaccination contourne la voie biologique infectieuse normale de la maladie. Vous introduisez donc ce gène dans votre muscle : il va contourner le poumon, atteindre les cellules qui, à chaque fois qu’elles sont destinées à exprimer cette protéine virale, vont être attaquées, endommagées, tuées. Et nous savons maintenant avec certitude que des milliers de jeunes gens souffrent de myocardite. Cette myocardite n’est rien d’autre que l’attaque du système immunitaire sur les cellules du cœur qui ont osé exprimer ce gène viral. (LifeSiteNews, 1er mai 2021)

Voilà qui nous amène aux ophtalmologistes. Quel est leur rôle dans cette affaire ? Quel est leur
rôle potentiel ? Parce que ce maudit gène viral a été autorisé à contourner le poumon, à cause de nos chers confrères médecins qui plantent la seringue dans les bras de jeunes gens, d’enfants, de personnes qui n’ont jamais eu besoin de ce vaccin, ils devraient tous aller en prison. Je ne parle pas des politiciens que je trouve… je ne dirai pas ce que je pense d’eux. Mais dès que ces gènes pénètrent dans les cellules qui tapissent les parois des vaisseaux – n’importe quelle paroi de vaisseaux – ces cellules vont être attaquées, elles vont être tuées, et vous allez avoir une coagulation. Et c’est ce que les Doctors for Covid Ethics affirment depuis février de cette année, et vous pouvez le vérifier en lisant ce qui était écrit alors.


Ce qui se passe maintenant était prévisible. C’est dans tous les manuels. Il devait en être ainsi et il en sera ainsi, et ce sera si horrible, si terrible parce que maintenant, ainsi que le Dr Stümke nous l’a montré, les personnes qui ont reçu ce vaccin ont une énorme tendance à développer des caillots qui peuvent être vus chez les patients vivants dans la rétine, parce que les ophtalmologistes sont les seuls médecins qui regardent directement les thromboses.

Ils ont leurs instruments, ils regardent dans votre œil et ils les voient. Et c’est pourquoi les ophtalmologistes du monde entier doivent aujourd’hui répondre à l’appel du destin ! Vous pouvez le faire, vous pouvez nous le montrer : il suffit de regarder dans les yeux des personnes qui ont été vaccinées: qu’elles viennent vous voir parce qu’elles ont besoin de nouvelles lunettes ou parce qu’elles vont faire contrôler leur glaucome est sans importance. Regardez les vaisseaux de l’œil, photographiez-les, documentez-les, collectez-les, et en quelques semaines, je suis sûr que nous aurons de nombreux cas collectés dans le monde entier.


Dr Sucharit Bhakdi© 

leblogdejeannesmits pour la traduction.

Source : https://leblogdejeannesmits.blogspot.com/2021/11/rechercher-des-thromboses-dans-la.html