Etat Profond,  PLandémie,  Vaccins

Vérification des faits : oui, les vaccins COVID-19 ont été vendus à la population sur la base de mensonges

NDLR : article traduit par Jean-Dominique Michel

C’est un privilège pour moi de partager ici un article de qualité, produit par un des journalistes indépendants américains ayant produit le travail le plus fouillé en lien avec la crise du Covid-19.

Jeremy R. Hammond est l’auteur d’un site d’information remarquable, dont le programme affiché est aussi clair que possible :

Renforcer le journalisme indépendant

Je dénonce la dangereuse propagande d’État qui sert à fabriquer du consentement pour des politiques gouvernementales criminelles.

Pour consulter le site d’information (en anglais) jeremyrhammond.com : cliquer ici.

Il produit en fait simplement le travail que la presse serait sensée faire si elle en était encore capable. Les lectrices et lecteurs de ce site retrouveront le parfum et les saveurs du grand journalisme documentaire, hélas bien mal en point depuis quelques années.

Revenant sur la récent audition au Parlement européen d’une cadre de Pfizer, laquelle avait admis que les « vaccins géniques » n’avaient jamais été évalués quant à leur effet sur la transmission du virus, Jeremy Hammond part du travail (comme toujours tendancieux hélas) des « fact-checkers ». Lesquels se sont empressés de dire que c’était une chose connue (ce qui est vrai) et que personne n’avait de toute manière jamais prétendu que les injections expérimentales prévenaient la contagion (ce qui est parfaitement faux).

Le journaliste indépendant retrace alors la longue litanie des mensonges -mensonges d’état, mensonges des autorités de santé, mensonges de l’OMS, mensonges de producteurs de vaccins, mensonges de la « presse de masse »- qui n’ont fait qu’induire la population en erreur en prétendant précisément le contraire.

Cet inventaire est évidemment vertigineux.

Jamais encore la parole publique n’avait encore été aussi outrancièrement trompeuse, colonisant par une mortifère pensée unique la totalité des élites, soit les acteurs sociaux ayant « le pouvoir de dire et de faire » (selon la définition du sociologue Michel Maffesoli).

Ceux-ci mentent désormais sans vergogne, avec le sentiment tout-puissant d’une impunité intégrale et la conviction affichée de n’avoir de compte à rendre à personne ! Les retours de manivelle seront évidemment cinglants, à l’image de cette plainte pénale déposée contre Swissmedic (l’agence de helvétique de « surveillance » des médicaments) par une groupe de justiciables.

  • Pour lire « Suisse: poursuites pénales contre Swissmedic » sur Covidhub.ch : cliquer ici.

Ce qui frappe encore, au-delà donc de l’outrance de cette litanie des mensonges, c’est que ce sont les mêmes propos malhonnêtes qui ont été proférés par les mêmes homologues à travers l’Occident (à de très rares exception près comme la Suède, la Floride, le Texas et dans une certaine mesure par exemple le Danemark). Ce fait, justifiant dans l’esprit de nombreux naïfs que cela rendait impossible l’hypothèse d’une une manœuvre crapuleuse  (les gouvernements auraient dû être de mèche, objectaient-ils), a été résolue depuis.

On sait désormais ainsi :

– comment l’OMS a violé la science en imposant des définitions et des stratégies fallacieuses (ceci est décrit dans l’article qui suit);

– comment le vaccinolâtre et faux philanthrope Bill Gates a, avec ses fondations, décidé de la réponse pandémique mondiale (telle que l’enquête de die Welt et Politico l’a révélé):$

– et comment McKinsey enfin, pour faire bonne mesure, a coordonné la manoeuvre en tendant leur feuille de route toxique à une soixantaine de gouvernements occidentaux tout en étant au service de Pfizer et du WEF.

On ne sera dès lors guère surpris de découvrir que les discours trompeurs des autorités américaines ont été exactement les mêmes que ceux que les Suisses ont entendu en Suisse, les Français en France, les Belges en Belgique et les Québecois au Québec pour ne parler que de la francophonie occidentale.

Je remercie chaleureusement Jeremy R Hammond de m’avoir autorisé à traduire et publier son article en français. Si les journalistes de la presse audiovisuelle comme écrite faisaient encore leur travail, tout le monde en aurait déjà entendu parler et un grand coup de balai serait actuellement en cours dans tout cet univers profondément corrompu. A défaut, reste heureusement le travail intègre et compétent de professionnels comme Jeremy Hammond, empêchant que l’omerta n’éteigne les intelligences et étouffent dans l’œuf la perspective d’un nécessaire réveil des consciences.

NB: Jeremy R. Hammond est également l’auteur du livre « The War On Informed Consent » (la guerre contre le consentement éclairé), préfacé par l’avocat Robert F. Kennedy Jr, et du livre électronique gratuit « The FDA, COVID-19 Vaccines, and Scientific Fraud » (la Food & Drug Administration, les vaccins et la fraude scientifique).

  • Pour télécharger « The FDA, COVID-19 Vaccines, and Scientific Fraud » : cliquer ici.

Source : https://anthropo-logiques.org/verification-des-faits-oui-les-vaccins-covid-19-ont-ete-vendus-a-la-population-sur-la-base-de-mensonges/