Effets secondaires,  Vaccins

Ben Madgen, basketteur professionnel, est victime d’une péricardite après le vaccin Pfizer, et il n’est pas le seul…

Le 10 DÉCEMBRE 2021

Le 4 décembre, Ben Madgen, ancien joueur de basket-ball professionnel australien, postait sur Twitter un message dans lequel il indiquait qu’on lui avait diagnostiqué une péricardite à la suite de sa deuxième dose du vaccin Pfizer. La liste de problèmes cardiaques chez les sportifs s’allonge…

Ben Madgen est un ancien défenseur des South East Melbourne Phoenix et des Sydney Kings. Après une carrière à l’international, il avait pris sa retraite l’année dernière pour profiter de sa famille.

 Effet secondaire courant selon son médecin

L’homme, âgé de 36 ans, dans un message diffusé sur Twitter le 4 décembre annonçait s’être retrouvé aux urgences après avoir reçu sa deuxième injection du produit Pfizer. Son médecin lui aurait dit que les péricardites sont désormais courantes chez les adolescents et les hommes jeunes vaccinés avec ce produit. Pour rappel, la péricardite est une inflammation de l’enveloppe qui entoure le cœur.

Son message, en anglais, sur le réseau social :

La traduction de son message en français : « Je me suis retrouvé aux urgences mercredi soir après avoir reçu la deuxième injection Pfizer. On a diagnostiqué une péricardite. Le docteur a dit que c’était devenu courant après l’injection Pfizer, surtout chez les adolescents et les hommes jeunes»

 Les sportifs tombent les uns après les autres

La liste s’allonge donc pour ces athlètes de haut niveau… Florian Dagoury, le recordman du monde d’apnée âgé de 34 ans, a développé une myocardite et une péricardite après sa deuxième injection avec le vaccin Pfizer, lui occasionnant une perte de 30 % de ses capacités de plongée. Jérémy Chardy, tennisman de 34 ans, a dû suspendre sa saison en raison de violentes douleurs dans le corps à la suite de sa vaccination avec le même produit. Nous avions écrit un article sur le vététiste Kyle Warner, dont la carrière a également été interrompue.

François Asselineau, sur sa page Facebook du 5 novembre, dresse la liste de 31 jeunes sportifs européens, victimes de malaises cardiaques ou d’AVC inexpliqués au cours des 10 semaines précédentes.

Lire notre article : Vaccins anti-Covid : d’après le vététiste Kyle Warner, « là où il y a un risque, il doit y avoir le choix »

 Des effets secondaires pourtant connus et reconnus

La notice du vaccin Pfizer indique clairement dans sa liste d’effets secondaires les risques de myocardites et de péricardites, bien que la fréquence soit encore indéterminée selon la base de données actuellement disponible…

L’OMS avait par ailleurs conclu le 9 juillet dernier que « les données actuelles suggèrent un lien de causalité probable entre la myocardite et les vaccins à ARN messager » et qu’un « suivi est en cours pour déterminer les effets sur le long terme ».

Une étude menée par Épi-phare (l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé et la Caisse nationale de l’assurance maladie) en France confirmait le 8 novembre dernier : « l’existence d’un risque de myocardite et péricardite dans les 7 jours suivant une vaccination contre la Covid-19 avec un vaccin ARNm (Pfizer BioNTech et Moderna) chez les personnes âgées de 12 à 50 ans, particulièrement les jeunes de moins de 30 ans ».

Selon des recherches menées aux États-Unis rapportées par The Telegraph et The Guardian, les garçons âgés de 12 à 15 ans ont six fois plus de risques de souffrir de problèmes cardiaques après avoir reçu deux doses de vaccin Pfizer ou Moderna que d’être hospitalisés à cause du coronavirus.

Une nouvelle étude toulousaine vient tout récemment de confirmer le risque de développer une myocardite ou péricardite chez les adolescents suite à la vaccination contre la Covid-19.

Pendant ce temps, la vaccination massive continue et la troisième dose devient obligatoire dès 18 ans pour ceux qui souhaitent conserver leur pass sanitaire…

Source : https://www.nexus.fr/actualite/vaccin/basketteur-pericardite/